Ces photos nous ont été aimablement communiquées par Jacques Voilliot, Jean-Louis Geoffrin et André Suquet

 

 A l'occasion du centenaire de l' Entreprise Saunier Duval,  

portrait at

Historique de CONTRÔLE & APPLICATIONS  (CA)  

         par Maurice Compain, son ex-Directeur Commercial 

portrait pt

                                  Alexandre                                                                                                                                                   Pierre

                                                         Créateur de CA: ALEXANDRE TOURTCHANINOFF

  

 tm a tourtchaninoff

          Tout jeune militaire, il est envoyé en France, en 1914, avec le symbolique contingent russe envoyé par le tsar.    

N'étant pas retourné dans son pays après la révolution de 1917, il devient "russe blanc" pour les bolcheviks.Il fonde une famille française en épousant une normande.Pendant plusieurs années il est sans nouvelle de sa famille restée en Russie. lorsqu'il apprend que sa mère vit encore, il lui fait parvenir force colis. Citoyen français, il obtient enfin un visa l'autorisant à se rendre auprès d'elle.

     Il revient de ce voyage tant désiré regrettant de ne pouvoir faire sortir sa mère d'URSS et dégoûté, sans un peu de cette terre russe qu'il s'était     promis de ramener en disant   "Terre russe vaut pas la peine."
    Il savait fort bien utiliser sa soi-disant mauvaise connaissance du français pour se donner un long temps de réflexion lors des négociations ainsi que de     sa savoureuse façon de s'exprimer pour charmer ses interlocuteurs. Ainsi, lors d'une importante réunion chez FOSTER WHEELER à Paris à laquelle     participaient le bailleur de procédé américain, le maître d'œuvre, les entreprises engagées dans le contrat et l'engineering, par courtoisie envers les     visiteurs américains, il a été proposé par le responsable de la réunion que celle-ci se déroule en langue anglaise en demandant l'accord des participants.
     Tout le monde autour de la table donne son accord sauf le plus âgé, Alexandre, qui lève la main et dit: "Moi, parler seulement français"

                        C'est à la raffinerie ESSO de PORT-JERÔME qu'Alexandre s'est forgé une réputation en pénétrant , lors des arrêts dans les fours d'unités qu'on venait d'éteindre avant qu'ils aient atteint la température prescrite pour autoriser une intervention humaine. Ses exploits permettaient de gagner de 12 à 24 heures sur le temps d'immobilisation des fours, donc des unités concernées.

Juste après la guerre, toutes les raffineries étaient à reconstruire.

            Il joint la C.F.R. (Compagnie Française de Raffinage) où il se fait apprécier par le Directeur de la construction par son dévouement, ses exploits et ses capacités. Ayant manifesté auprès de la D.G. de la C.F.R son souhait de travailler à son propre compte pour les travaux de construction en Instrumentation, il lui a été conseillé de conserver son statut d'ingénieur de la C.F.R et de présenter une entreprise à qui ces travaux pourraient être confiés.

Il a alors présenté M. Bazenet qui avait créé la société COMSIP (Construction d'Outillage et Matériel Spécialisé pour l'Industrie Pétrolière) qui n'était pas une entreprise de montage mais un fabricant de matériel destiné à l'industrie pétrolière:

Au bout de quelques années, un désaccord entre Alexandre et Bazenet étant survenu, une séparation entre les deux partenaires a été décidée. Alexandre obtient alors de la CFR l'accord pour la création de sa propre entreprise.

                                         L'Entreprise"Etablissements TOURTCHANINOFF" est née

            Entre Alexandre et COMSIP , le partage de l'activité concernée est alors rigoureusement effectué par moitié , au sens propre du terme pour: l'outillage, l'encadrement chantiers, le personnel chantiers

Dès lors, les"Etablissement TOURTCHANINOFF" ont le monopole des contrats d'Instrumentation   de toute la CFR., ce qui a permis de bâtir un socle solide pour l'avenir. Alexandre avait coutume de dire:" la CFR , c'est ma mère ".

 p tourtchaninoffPour le former, il confie son fils Pierre à ses meilleurs chefs de chantiers. Il ne lui est fait aucun cadeau et Pierre gravit un à un tous le échelons du métier pour devenir régleur.

Il rejoint ensuite son père au siège de la société qui prend alors le nom de CONTRÔLE ET APPLICATIONS   ( CA )

Lorsque Pierre revient du service militaire, son père passe la main et lui confie la Direction de l'entreprise. Ambitieux et entreprenant, Pierre veut sortir CA du danger de la dépendance d'un client unique.

Il crée doncun service commercial destiné à assurer en France une diversification de la clientèle aussi   bien auprès des raffineries de pétrole que dans toutes les industries. A savoir:  La chimie , la pétrochimie , le papier , le verre, la sidérurgie , l' énergie, le nucléaire , le traitement des eaux …

Visionnaire , il pousse un développement d'activité hors de l'hexagone en exportant le concept de l'entreprise spécialisée en installations d'Instrumentation.

            A cette époque, COMSIP et CA sont les deux seules entreprises de taille nationale capables   de réaliser de grands projets. En dehors de France, le concept même de cette spécialisation n'existe pas : il n'y a rien d'équivalent! Par exemple en Allemagne, les fabricants de matériel ( SIEMENS, ECKARDT , AEG etc...) assurent eux-mêmes le montage des équipements de leur fourniture.

Pierre stimule la recherche de contrats à réaliser hors de France ( un pas qu'Alexandre, par extrême prudence s'était absolument refusé à franchir ). La réussite de cette politique débouche sur la phase suivante:

                                    CREATION DE FILIALES ETRANGERES


A part
REGELMATIC , la filiale allemande, qui est une exception due au caractère   spécial du marché allemand, le processus d'implantation démarre par la recherche d'un REPRESENTANT local très bien introduit dans le milieu industriel visé. Suivant le marché du pays prospecté et le hasard des circonstances, l'implantation de la filiale se fait sous des formes différentes:

1) Association avec une entreprise électrique et création d'une société 50/50 soit  :

    -) CONTROLE ET APPLICATIONS STERWECHT aux Pays-Bas

    -) CONTROLCEI en Italie

    -) CONTROL AND APPLICATIONS LIMITED en Grande Bretagne ( CA rachète par la suite la participation du partenaire britannique et         la Société devient 100% CA )

2) Création d'une Sté 70% CA et 30% ingénieurs-partenaires  soit :

    -) CONTROL Y APLICACIONES   (CAE) en Espagne

    -) CONTROLE ET APPLICATIONS Belgique

3) Filiales à 100% CA au départ :

    -) REGELMATIC en Allemagne

    -) CALASA au Vénézuéla

4) Par le truchement de CONTROL Y APLICACIONES , pour bénéficier des aides financières substantielles du gouvernement espagnol,il a été     créé une filiale (de C.A.E .) :

     -) CONTRAP au Brésil

Des contrats sont traités un peu partout dans le monde: URSS, TCHECOSLOVAQUIE, POLOGNE, ROUMANIE, HONGRIE, SUISSE, DANEMARK, PAKISTAN, ALGERIE, ARUBA ( ex ANTILLES NEERLANDAISES) (contrat obtenu grâce à la représentation de CA aux ETATS-UNIS), ARGENTINE…

                                                    RELATIONS CA – FILILIALES

La Direction des filiales est toujours nationale exceptée aux PAYS-BAS où un Ingénieur français a été détaché. Il prend néanmoins le statut d'un national.

En dehors de l'image de marque et de sa garantie professionnelle, l'aide de CA consiste en la mise à disposition, si nécessaire, de personnel d'encadrement chantiers et même de personnel d'exécution. Tout personnel détaché passe sous les ordres de la Direction locale.

Pour CAE qui démarre d'une manière fulgurante grâce à l'efficacité commerciale de son directeur catalan,un soutien financier est assuré par la mise en compte des factures du nombreux personnel français détaché, en repoussant le règlement à plus tard…

                                                           REGELMATIC :

            - Financement assuré par souscription d'une Assurance-Prospection COFACE qui sera rapidement entièrement remboursé par CA .

            - Création " ex-nihilo" d'une G.M.B.H   et envoi d'un ingénieur français parfaitement bilingue

            - Il implante la Sté à SPRENDLIGEN et crée sa propre équipe allemande de techniciens et monteurs.   Par la suite, avec 3 ingénieurs               allemands, une antenne est ouverte à HAMBOURG

                                        LES AGENCES en France

En même temps qu'il assure l'implantation de CA à l'étranger, PT crée en France un réseau d'Agences couvrant tous les grands pôles industriels.

Le rôle de ces agences est d'assurer l'entretien et la réalisation de travaux de montage de moyenne et petite importance à proximité des raffineries. Il s'agit des agences suivantes:

  • Martigues ( puis  Port de Bouc)
  • Sud-Ouest  à Mont , près Lacq
  • Nord pour Dunkerque (à Vendin le Viel, près Lens )
  • Nangis pour la raffinerie ELF à Grand Puits
  • Alsace, à Herrlisheim , près Strasbourg
  • Normandie  à Gonfreville l'Orcher, près Le Havre
  • Lyon, à Saint-Génis-Laval
  • Saint Nazaire, à Donges

                        CREATION d'un DEPARTEMENT ELECTRICITE INDUSTRIELLE

Toujours motivé par sa politique de diversification et de façon à pouvoir aborder des contrats mixtes Instrumentation/Electricité, PT crée un Département Electricité Industrielle en accueillant une équipe d'ingénieurs électriciens venant de Massot-Didier de Grenoble



                                                   FUSION avec SAUNIER DUVAL

   Le nom CONTRÔLE ET APPLICATIONS disparaît en tant que Société. L'activité de l'ex société de ce nom devient :

«  Département CONTROLE ET APPLICATIONS de SAUNIER DUVAL »

Quant à son Département Electricité Industrielle, il est dissous et son effectif est réparti dans les équipes SD .

                                               DEMISSION DE Pierre Tourtchaninoff :

En 1974, suite à mésentente profonde entre M. Persuy ( PDG) et Pierre (DG) celui-ci décide de quitter SAUNIER DUVAL.   Solidaire, l'équipe dirigeante du Département CA démissionne.

A partir du départ de Pierre, le Département CA est sous la tutelle de SAUNIER DUVAL qui détermine la politique et les orientations. Il est convenu que le responsable des filiales reste en poste durant un an encore pour assurer une certaine continuité et le passage en douceur des liaisons avec les filiales

                                                                                                                                               Maurice Compain

.